AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La méthode à suivre pour les soins en conformité avec le Coran et la Sunna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 374
Date d'inscription : 13/07/2010

MessageSujet: La méthode à suivre pour les soins en conformité avec le Coran et la Sunna    Mar 28 Mai - 22:35


Entre médication et confiance en Dieu (tawakul)

Zayd Ibn Aslam a rapporté qu'un homme, du temps du Prophète , était atteint d'une blessure qui lui causa une congestion. L'homme appela deux hommes de la tribu des Bani Anmar pour le soigner. Les deux hommes le regardèrent. Le Prophète leur demanda lequel des deux était le plus compétent en médecine. Ils demandèrent alors s'il y avait un bienfait dans la médecine. Le Prophète leur dit alors : « Celui qui a envoyé le remède est celui qui a envoyé la maladie » (rapporté par Malik).

Certains refusent de se soigner sous prétexte qu'ils placent leur confiance en Allah , attendant de Lui la guérison. Mais ce mode de raisonnement est une erreur car ce n'est pas de cette façon qu'il faut agir : le hadith du Prophète est assez clair ; à savoir qu'il faut se soigner puis placer sa confiance en Dieu qui est Le Seul Détenteur de la guérison. De même, qu'il ne suffit pas de vouloir boire pour étancher sa soif ou de vouloir manger pour apaiser sa faim, il ne suffit pas de vouloir guérir (sans se soigner) pour être d'aplomb. Le médicament n'est de toute façon qu'une cause parmi les causes mais il reste indispensable car par Sa Puissance, Allah a créé ce monde de causes et d'effets.

Le Coran est une guérison


Allah définit le Coran par ce propos: « Ô gens ! Une exhortation vous est venue, de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans les poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants » (Sourate 10 verset 57)




As-Suyuti rapporte que ‘Ali , le cousin du Prophète a dit : « Le meilleur des médicaments, c'est le Coran ».

Il n'y point de doute que la médication par le Saint Coran est une médication utile qui procure une guérison sans traces. Certes, le Coran est un remède contre tous les maux du coeur et du corps.

A ce sujet, on rapporte que l'Imam Ibn Al Qayyim tomba malade à la Mecque mais n'ayant trouvé aucun médecin, il se soigna avec la sourate Al Fatiha. Il raconta que ceci avait une influence étonnante sur sa maladie.

Ainsi, il lut cette sourate sur une quantité d'eau et en but jusqu'à que sa guérison soit complète. Il est dit aussi qu'il se mit à employer cette méthode pour toutes sortes de douleurs.

Une note importante


Pour que la médication soit efficace et la guérison rapide, il faut absolument que le malade et le soignant aient la certitude que le Coran procure la guérison. Ils doivent être sûrs que les versets du Coran sont une arme tranchante et une aide puissante faute de quoi le coeur se vide de la confiance en Allah et s'emplit de désespoir. La guérison est de ce fait retardée voir même impossible.

Chers frères, chères soeurs, ne laissez pas le diable vous faire croire qu'Allah ne vous secourra pas. Certes, il ne faut pas désespérer de la miséricorde divine mais placer sa confiance en Lui. C'est à Allah qu'il faut demander le secours !

3 conditions de validité du traitement


Cette médication n'est valable, en regard de la législation islamique (chari'a), que si trois conditions sont remplies :

· Elle doit se faire exclusivement avec les versets du Coran ou les invocations enseignées par le Prophète

· Elle doit se faire en langue arabe

· Le malade et le soignant ne doivent pas oublier que la guérison ne vient que d'Allah et que cette médication n'est qu'une cause parmi les causes.

Le traitement se déroule en 3 étapes


La première étape est celle qui a lieu avant le traitement à proprement parler. Ainsi, on doit préparer une atmosphère de dévotion en accomplissant si besoin les choses suivantes :

1. Faire sortir toute image d'homme ou d'animal de la maison car elle empêche les anges d'y entrer.

2. Enlever tout talisman que porte le malade et le brûler.

3. La maison doit être vide de tout chant, musique ou son de flûte

4. Faire sortir toute personne commettant un péché manifeste tel qu'un homme portant de l'or, une femme maquillée et non voilée, ou un homme qui fume.

5. Donner au malade et aux personnes présentes une leçon sur la foi du musulman afin de les guider vers le chemin de Dieu et d'arracher leurs coeurs de toute autre croyance.

6. Faire discerner aux présents la différence entre la médication autorisée par Dieu et Son Prophète et celle des sorciers. Il faut leur faire prendre conscience que le Coran est une guérison.

7. Effectuer un diagnostic en posant des questions au malade comme celles-ci :

- Vois-tu des animaux dans tes rêves ?

- Combien en vois-tu ?

- Est-ce les mêmes animaux que tu vois à chaque fois ?

- Vois-tu des animaux te chasser dans tes rêves ?

- Fais-tu des cauchemars ?

- Te vois-tu tomber d'un lieu élevé ?

L'idéal serait de laisser le malade parler de son problème puis de poser les questions et ce afin de ne pas fausser le diagnostic en orientant les réponses du malade.

8. Tu fais tes ablutions avant le commencement du traitement et tu ordonnes à ceux qui sont présents d'en faire autant.

9. Si le malade est une femme, tu ne la traites pas avant qu'elle se voile

10. Tu ne traites pas une femme sans la présence d'un de ses mahrams (ex: père, frère, oncle...ect).

11. Que personne n'entre avec toi (dans la pièce où tu feras le traitement) si ce n'est elle et son mahram

12. Tu demandes à Allah de t'aider à faire sortir ce djinn et à te donner la victoire sur lui.

La seconde étape : Le traitement (qui doit être répété jusqu'à la guérison)

Cher frère, chère soeur,

Bien que nous indiquions parfois des délais de traitement qu'il faut respecter, il ne faut pas oublier que la guérison ne vient que de Dieu Exalté.

Malheureusement, certains soignants prescrivent des délais extrêmement courts de l'ordre de 10 jours. Ceci sape le moral du malade qui passés ces 10 jours se rendent compte que le mal est encore présent.

Non, je vous assure qu'il faut faire preuve de patience et supporter cette épreuve qui peut durer une semaine comme des mois ! Demandons à Dieu , non pas d'alléger notre fardeau mais d'élargir nos épaules car aucune qualité n'est meilleure que la patience.

Voici, donc le traitement (roqia) qu'il faudra répéter autant que nécessaire :


Tu demandes au malade de s'allonger sur le dos, de fermer les yeux puis de se concentrer au maximum.

Ensuite, tu poses ta main sur la tête du malade et tu lis les versets suivants lentement et à voix haute (en tartil), dans son oreille :

- La fatiha


- Sourate 2 versets 1 à 5


2.1.الم
2.1. Alif - Lâm - Mîm.
2.1 . Alif . Lam . Mim .

2.2.ذَلِكَ الْكِتَابُ لاَ رَيْبَ فِيهِ هُدًى لِّلْمُتَّقِينَ
2.2. Voici le Livre qui n'est sujet à aucun doute. C'est un guide pour ceux qui craignent le Seigneur ,
2.2. Thalika alkitabu la rayba feehi hudan lilmuttaqeena


2.3.الَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِالْغَيْبِ وَيُقِيمُونَ الصَّلاةَ وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنفِقُونَ
2.3. ceux qui croient à l'invisible, qui s'acquittent de la salât et qui effectuent des œuvres charitables sur les biens que Nous leur avons accordés ,
2.3. Allatheena yu/minoona bialghaybi wayuqeemoona alssalata wamimma razaqnahum yunfiqoona


2.4.والَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِمَا أُنزِلَ إِلَيْكَ وَمَا أُنزِلَ مِن قَبْلِكَ وَبِالآخِرَةِ هُمْ يُوقِنُونَ
2.4. ceux qui tiennent pour vrai ce qui a été révélé à toi et à tes prédécesseurs et qui croient fermement à la vie future.
2.4. Waallatheena yu/minoona bima onzila ilayka wama onzila min qablika wabial-akhirati hum yooqinoona


2.5.أُوْلَـئِكَ عَلَى هُدًى مِّن رَّبِّهِمْ وَأُوْلَـئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ
2.5. Ce sont ceux-là qui suivent la voie tracée par le Seigneur , ce sont ceux-là qui connaîtront le vrai bonheur.
2.5. Ola-ika AAala hudan min rabbihim waola-ika humu almuflihoona



- Sourate 2 versets 102

2.102.وَاتَّبَعُواْ مَا تَتْلُواْ الشَّيَاطِينُ عَلَى مُلْكِ سُلَيْمَانَ وَمَا كَفَرَ سُلَيْمَانُ وَلَـكِنَّ الشَّيْاطِينَ كَفَرُواْ يُعَلِّمُونَ النَّاسَ السِّحْرَ وَمَا أُنزِلَ عَلَى الْمَلَكَيْنِ بِبَابِلَ هَارُوتَ وَمَارُوتَ وَمَا يُعَلِّمَانِ مِنْ أَحَدٍ حَتَّى يَقُولاَ إِنَّمَا نَحْنُ فِتْنَةٌ فَلاَ تَكْفُرْ فَيَتَعَلَّمُونَ مِنْهُمَا مَا يُفَرِّقُونَ بِهِ بَيْنَ الْمَرْءِ وَزَوْجِهِ وَمَا هُم بِضَآرِّينَ بِهِ مِنْ أَحَدٍ إِلاَّ بِإِذْنِ اللّهِ وَيَتَعَلَّمُونَ مَا يَضُرُّهُمْ وَلاَ يَنفَعُهُمْ وَلَقَدْ عَلِمُواْ لَمَنِ اشْتَرَاهُ مَا لَهُ فِي الآخِرَةِ مِنْ خَلاَقٍ وَلَبِئْسَ مَا شَرَوْاْ بِهِ أَنفُسَهُمْ لَوْ كَانُواْ يَعْلَمُونَ


2.102. Ils ont préféré suivre ce que les démons rapportaient sur le règne de Salomon. Mais Salomon n'était pas négateur , ce sont les démons qui l'étaient et qui apprenaient aux gens la sorcellerie et ce qui avait été inspiré aux deux anges de Babylone, Hârût et Mârût. Or, ces deux anges n'apprenaient rien à personne sans lui dire auparavant : «Nous ne sommes là que pour tenter les hommes ! Prends donc garde de perdre ta foi !» Les gens apprenaient d'eux le moyen de séparer le mari de sa femme, mais ils ne pouvaient nuire à qui que ce soit sans la permission du Seigneur. D'ailleurs, de telles pratiques les initiaient beaucoup plus à ce qui était nuisible qu'à ce qui était utile, sans compter que ceux qui s'y adonnaient savaient bien qu'ils n'auraient aucune part de bonheur dans la vie future. À quel vil prix ont-ils ainsi aliéné leurs âmes ! Mais le savaient-ils?

2.102. WaittabaAAoo ma tatloo alshshayateenu AAala mulki sulaymana wama kafara sulaymanu walakinna alshshayateena kafaroo yuAAallimoona alnnasa alssihra wama onzila AAala almalakayni bibabila haroota wamaroota wama yuAAallimani min ahadin hatta yaqoola innama nahnu fitnatun fala takfur fayataAAallamoona minhuma ma yufarriqoona bihi bayna almar-i wazawjihi wama hum bidarreena bihi min ahadin illa bi-ithni Allahi wayataAAallamoona ma yadurruhum wala yanfaAAuhum walaqad AAalimoo lamani ishtarahu ma lahu fee al-akhirati min khalaqin walabi/sa ma sharaw bihi anfusahum law kanoo yaAAlamoona

- Sourate 2 versets 163-164

2.163.وَإِلَـهُكُمْ إِلَهٌ وَاحِدٌ لاَّ إِلَهَ إِلاَّ هُوَ الرَّحْمَنُ الرَّحِيمُ

2.163. Votre Dieu est Unique. Il n'y a d'autre divinité que Lui. Il est le Dieu de la bonté et de la miséricorde.
2.163. Wa-ilahukum ilahun wahidun la ilaha illa huwa alrrahmanu alrraheemu

2.164.إِنَّ فِي خَلْقِ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضِ وَاخْتِلاَفِ اللَّيْلِ وَالنَّهَارِ وَالْفُلْكِ الَّتِي تَجْرِي فِي الْبَحْرِ بِمَا يَنفَعُ النَّاسَ وَمَا أَنزَلَ اللّهُ مِنَ السَّمَاءِ مِن مَّاء فَأَحْيَا بِهِ الأرْضَ بَعْدَ مَوْتِهَا وَبَثَّ فِيهَا مِن كُلِّ دَآبَّةٍ وَتَصْرِيفِ الرِّيَاحِ وَالسَّحَابِ الْمُسَخِّرِ بَيْنَ السَّمَاء وَالأَرْضِ لآيَاتٍ لِّقَوْمٍ يَعْقِلُونَ


2.164. Dans la création des Cieux et de la Terre, dans l'alternance de la nuit et du jour, dans les vaisseaux qui sillonnent la mer, chargés de tout ce qui peut être utile aux hommes , dans l'eau que Dieu précipite du ciel pour vivifier la terre, après sa mort, et dans laquelle tant d'êtres vivants pullulent , dans le régime des vents et dans les nuages astreints à évoluer entre ciel et terre , dans tout cela n'y a-t-il pas autant de signes éclatants pour ceux qui savent réfléchir?

2.164. Inna fee khalqi alssamawati waal-ardi waikhtilafi allayli waalnnahari waalfulki allatee tajree fee albahri bima yanfaAAu alnnasa wama anzala Allahu mina alssama-i min ma-in faahya bihi al-arda baAAda mawtiha wabaththa feeha min kulli dabbatin watasreefi alrriyahi waalssahabi almusakhkhari bayna alssama-i waal-ardi laayatin liqawmin yaAAqiloona


- Sourate 2 verset 255


2.255.اللّهُ لاَ إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ لاَ تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلاَ نَوْمٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الأَرْضِ مَن ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِنْدَهُ إِلاَّ بِإِذْنِهِ يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلاَ يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِّنْ عِلْمِهِ إِلاَّ بِمَا شَاء وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضَ وَلاَ يَؤُودُهُ حِفْظُهُمَا وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ


2.255. Dieu ! Il n'y a point de divinité que Lui, le Vivant, l'Immuable ! Ni l'assoupissement ni le sommeil n'ont de prise sur Lui, et tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre Lui appartient. Aucune intercession auprès de Lui ne peut être tentée sans Sa permission. Il connaît le passé et l'avenir des hommes, alors que ces derniers n'appréhendent de Sa science que ce qu'Il veut bien leur enseigner. Son Trône s'étend sur les Cieux et la Terre qu'Il tient sous Sa puissance sans difficulté. Il est le Très-Haut, Il est le Tout-Puissant.

2.255. Allahu la ilaha illa huwa alhayyu alqayyoomu la ta/khuthuhu sinatun wala nawmun lahu ma fee alssamawati wama fee al-ardi man tha allathee yashfaAAu AAindahu illa bi-ithnihi yaAAlamu ma bayna aydeehim wama khalfahum wala yuheetoona bishay-in min AAilmihi illa bima shaa wasiAAa kursiyyuhu alssamawati waal-arda wala yaooduhu hifthuhuma wahuwa alAAaliyyu alAAatheemu


- Sourate 2 versets 285-286


2.285.آمَنَ الرَّسُولُ بِمَا أُنزِلَ إِلَيْهِ مِن رَّبِّهِ وَالْمُؤْمِنُونَ كُلٌّ آمَنَ بِاللّهِ وَمَلآئِكَتِهِ وَكُتُبِهِ وَرُسُلِهِ لاَ نُفَرِّقُ بَيْنَ أَحَدٍ مِّن رُّسُلِهِ وَقَالُواْ سَمِعْنَا وَأَطَعْنَا غُفْرَانَكَ رَبَّنَا وَإِلَيْكَ الْمَصِيرُ

2.285. Le Prophète croit pleinement à ce que lui a révélé son Seigneur, ainsi que les fidèles. Tous ensemble croient en Dieu, à Ses anges, à Ses Écritures et à Ses messagers, sans faire aucune distinction entre Ses prophètes. Ils affirment : «Nous avons entendu et nous avons obéi. Pardonne-nous, Seigneur, car c'est vers Toi que tout doit faire retour !»
2.285. Amana alrrasoolu bima onzila ilayhi min rabbihi waalmu/minoona kullun amana biAllahi wamala-ikatihi wakutubihi warusulihi la nufarriqu bayna ahadin min rusulihi waqaloo samiAAna waataAAna ghufranaka rabbana wa-ilayka almaseeru


2.286.لاَ يُكَلِّفُ اللّهُ نَفْساً إِلاَّ وُسْعَهَا لَهَا مَا كَسَبَتْ وَعَلَيْهَا مَا اكْتَسَبَتْ رَبَّنَا لاَ تُؤَاخِذْنَا إِن نَّسِينَا أَوْ أَخْطَأْنَا رَبَّنَا وَلاَ تَحْمِلْ عَلَيْنَا إِصْراً كَمَا حَمَلْتَهُ عَلَى الَّذِينَ مِن قَبْلِنَا رَبَّنَا وَلاَ تُحَمِّلْنَا مَا لاَ طَاقَةَ لَنَا بِهِ وَاعْفُ عَنَّا وَاغْفِرْ لَنَا وَارْحَمْنَا أَنتَ مَوْلاَنَا فَانصُرْنَا عَلَى الْقَوْمِ الْكَافِرِينَ



2.286. Dieu n'impose rien à l'âme qui soit au-dessus de ses moyens. Tout bien qu'elle aura accompli jouera en sa faveur, et tout mal qu'elle aura commis jouera contre elle. «Seigneur ! Ne nous tiens pas rigueur de nos omissions et de nos erreurs ! Seigneur ! Épargne-nous les terribles épreuves que Tu as fait subir à nos prédécesseurs ! Seigneur ! Ne nous impose pas d'obligations qui soient au-dessus de nos forces ! Accorde-nous Ton pardon, fais-nous remise de nos péchés et reçois-nous dans le sein de Ta miséricorde ! Tu es notre Maître ! Accorde-nous la victoire sur les peuples infidèles !»
2.286. La yukallifu Allahu nafsan illa wusAAaha laha ma kasabat waAAalayha ma iktasabat rabbana la tu-akhithna in naseena aw akhta/na rabbana wala tahmil AAalayna isran kama hamaltahu AAala allatheena min qablina rabbana wala tuhammilna ma la taqata lana bihi waoAAfu AAanna waighfir lana wairhamna anta mawlana faonsurna AAala alqawmi alkafireena


- Sourate 3 versets 18-19


3.18.شَهِدَ اللّهُ أَنَّهُ لاَ إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ وَالْمَلاَئِكَةُ وَأُوْلُواْ الْعِلْمِ قَآئِمَاً بِالْقِسْطِ لاَ إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ


3.18. Dieu est Témoin, et avec Lui les anges et les initiés parmi les hommes, qu'il n'y a de divinité que Lui , Lui, le Dieu de la justice. Il n'y a en vérité de divinité que Lui, le Puissant, le Sage.
3.18. Shahida Allahu annahu la ilaha illa huwa waalmala-ikatu waoloo alAAilmi qa-iman bialqisti la ilaha illa huwa alAAazeezu alhakeemu

3.19.إِنَّ الدِّينَ عِندَ اللّهِ الإِسْلاَمُ وَمَا اخْتَلَفَ الَّذِينَ أُوْتُواْ الْكِتَابَ إِلاَّ مِن بَعْدِ مَا جَاءهُمُ الْعِلْمُ بَغْياً بَيْنَهُمْ وَمَن يَكْفُرْ بِآيَاتِ اللّهِ فَإِنَّ اللّهِ سَرِيعُ الْحِسَابِ


3.19. La vraie religion pour Dieu, c'est l'islam. Et si les gens des Écritures se sont divisés entre eux, c'est uniquement par pure jalousie, après que la science leur fut donnée. Que celui donc qui renie les signes de Dieu sache que Dieu est prompt dans Ses comptes.
3.19. Inna alddeena AAinda Allahi al-islamu wama ikhtalafa allatheena ootoo alkitaba illa min baAAdi ma jaahumu alAAilmu baghyan baynahum waman yakfur bi-ayati Allahi fa-inna Allaha sareeAAu alhisabi


- Sourate 7 versets 118 à 122


7.118.فَوَقَعَ الْحَقُّ وَبَطَلَ مَا كَانُواْ يَعْمَلُونَ

7.118. Et c'est ainsi que la vérité éclata, mettant en échec toutes leurs manœuvres..
7.118. FawaqaAAa alhaqqu wabatala ma kanoo yaAAmaloona

7.119.فَغُلِبُواْ هُنَالِكَ وَانقَلَبُواْ صَاغِرِينَ

7.119. Vaincus et humiliés,
7.119. Faghuliboo hunalika wainqalaboo saghireena


7.120.وَأُلْقِيَ السَّحَرَةُ سَاجِدِينَ

7.120. les magiciens se prosternèrent face contre terre,


7.121.قَالُواْ آمَنَّا بِرِبِّ الْعَالَمِينَ

7.121. en disant : «Nous croyons au Maître de l'Univers,
7.121. Qaloo amanna birabbi alAAalameena


7.122.رَبِّ مُوسَى وَهَارُونَ

7.122. au Dieu de Moïse et d'Aaron !».
7.122. Rabbi moosa waharoona


- Sourate 10 versets 81-82


10.81.فَلَمَّا أَلْقَواْ قَالَ مُوسَى مَا جِئْتُم بِهِ السِّحْرُ إِنَّ اللّهَ سَيُبْطِلُهُ إِنَّ اللّهَ لاَ يُصْلِحُ عَمَلَ الْمُفْسِدِينَ

10.81. Et quand les magiciens s'exécutèrent , Moïse leur dit : «Ce n'est là que de la magie que Dieu rendra vaine, car Dieu ne fait jamais prospérer l'œuvre des pervers !
10.81. Falamma alqaw qala moosa ma ji/tum bihi alssihru inna Allaha sayubtiluhu inna Allaha la yuslihu AAamala almufsideena



10.82.وَيُحِقُّ اللّهُ الْحَقَّ بِكَلِمَاتِهِ وَلَوْ كَرِهَ الْمُجْرِمُونَ

10.82. Dieu, par Ses arrêts, confirme toujours la Vérité, n'en déplaise aux criminels.»
10.82. Wayuhiqqu Allahu alhaqqa bikalimatihi walaw kariha almujrimoona""




- Sourate 20 verset 69



20.69.وَأَلْقِ مَا فِي يَمِينِكَ تَلْقَفْ مَا صَنَعُوا إِنَّمَا صَنَعُوا كَيْدُ سَاحِرٍ وَلَا يُفْلِحُ السَّاحِرُ حَيْثُ أَتَى

20.69. Jette le bâton qui est dans ta main droite ! Il dévorera leurs artifices, car leurs artifices ne sont que des tours de charlatan. Or, jamais le charlatan ne réussira, où qu'il soit !».
20.69. Waalqi ma fee yameenika talqaf ma sanaAAoo innama sanaAAoo kaydu sahirin wala yuflihu alssahiru haythu ata



- Sourate 23 versets 115 à 117


23.115.أَفَحَسِبْتُمْ أَنَّمَا خَلَقْنَاكُمْ عَبَثاً وَأَنَّكُمْ إِلَيْنَا لَا تُرْجَعُونَ

23.115. Pensiez-vous que Nous vous avions créés sans but et que vous ne seriez jamais ramenés vers Nous?»
23.115. Afahasibtum annama khalaqnakum AAabathan waannakum ilayna la turjaAAoona


23.116.فَتَعَالَى اللَّهُ الْمَلِكُ الْحَقُّ لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ رَبُّ الْعَرْشِ الْكَرِيمِ

23.116. Exalté soit Dieu, le vrai Souverain ! Il n'y a point de divinité que Lui, le Seigneur du Trône sublime !
23.116. FataAAala Allahu almaliku alhaqqu la ilaha illa huwa rabbu alAAarshi alkareemi


23.117.وَمَن يَدْعُ مَعَ اللَّهِ إِلَهاً آخَرَ لَا بُرْهَانَ لَهُ بِهِ فَإِنَّمَا حِسَابُهُ عِندَ رَبِّهِ إِنَّهُ لَا يُفْلِحُ الْكَافِرُونَ

23.117. Quiconque invoque avec Dieu une autre divinité, sans détenir la preuve de son existence, aura à en rendre compte à son Seigneur. Dieu ne fera point prospérer les infidèles.
23.117. Waman yadAAu maAAa Allahi ilahan akhara la burhana lahu bihi fa-innama hisabuhu AAinda rabbihi innahu la yuflihu alkafiroona




- Sourate 37 versets 1 à 10



37.1.وَالصَّافَّاتِ صَفّاً

37.1. Par les anges disposés en rangs serrés,
37.1. Waalssaffati saffan



37.2.فَالزَّاجِرَاتِ زَجْراً

37.2. qui montent une garde vigilante
37.2. Faalzzajirati zajran


37.3.فَالتَّالِيَاتِ ذِكْراً

37.3. et bénissent inlassablement le Nom du Seigneur,
37.3. Faalttaliyati thikran



37.4.إِنَّ إِلَهَكُمْ لَوَاحِدٌ

37.4. en répétant : «Votre Dieu est Unique ,
37.4. Inna ilahakum lawahidun



37.5.رَبُّ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَمَا بَيْنَهُمَا وَرَبُّ الْمَشَارِقِ

37.5. Il est le Maître des Cieux, de la Terre et des espaces interstellaires et Il est le Maître des Orients !»
37.5. Rabbu alssamawati waal-ardi wama baynahuma warabbu almashariqi



37.6.إِنَّا زَيَّنَّا السَّمَاء الدُّنْيَا بِزِينَةٍ الْكَوَاكِبِ

37.6. En vérité, Nous avons donné au ciel le plus proche une parure d'étoiles,
37.6. Inna zayyanna alssamaa alddunya bizeenatin alkawakibi


37.7.وَحِفْظاً مِّن كُلِّ شَيْطَانٍ مَّارِدٍ

37.7. afin de le protéger contre les démons rebelles
37.7. Wahifthan min kulli shaytanin maridin



37.8.لَا يَسَّمَّعُونَ إِلَى الْمَلَإِ الْأَعْلَى وَيُقْذَفُونَ مِن كُلِّ جَانِبٍ
37.8. et les empêcher, en les harcelant de toutes parts, de venir surprendre quelques secrets du monde céleste.
37.8. La yassammaAAoona ila almala-i al-aAAla wayuqthafoona min kulli janibin




37.9.دُحُوراً وَلَهُمْ عَذَابٌ وَاصِبٌ
37.9. Ainsi refoulés, ils seront livrés à un tourment permanent,




37.10.إِلَّا مَنْ خَطِفَ الْخَطْفَةَ فَأَتْبَعَهُ شِهَابٌ ثَاقِبٌ
37.10. à moins que l'un d'eux ne saisisse au vol quelques bribes d'entretien , mais il serait alors aussitôt poursuivi par un météore flamboyant.


- Sourate 46 versets 29 à 32




46.29.وَإِذْ صَرَفْنَا إِلَيْكَ نَفَراً مِّنَ الْجِنِّ يَسْتَمِعُونَ الْقُرْآنَ فَلَمَّا حَضَرُوهُ قَالُوا أَنصِتُوا فَلَمَّا قُضِيَ وَلَّوْا إِلَى قَوْمِهِم مُّنذِرِينَ


46.29. Souviens-toi de ce groupe de djinns que Nous dirigeâmes vers toi pour entendre réciter le Coran et qui, une fois en ta présence, dirent : «Soyons attentifs !» Et quand la lecture fut achevée, ils s'en retournèrent auprès des leurs pour les avertir.
46.29. Wa-ith sarafna ilayka nafaran mina aljinni yastamiAAoona alqur-ana falamma hadaroohu qaloo ansitoo falamma qudiya wallaw ila qawmihim munthireena



46.30.قَالُوا يَا قَوْمَنَا إِنَّا سَمِعْنَا كِتَاباً أُنزِلَ مِن بَعْدِ مُوسَى مُصَدِّقاً لِّمَا بَيْنَ يَدَيْهِ يَهْدِي إِلَى الْحَقِّ وَإِلَى طَرِيقٍ مُّسْتَقِيمٍ


46.30. «Ô notre peuple, dirent-ils, nous venons d'entendre un Livre révélé après Moïse, qui confirme les Écritures anciennes, mène tout droit à la Vérité et conduit à la voie de la rectitude !
46.30. Qaloo ya qawmana inna samiAAna kitaban onzila min baAAdi moosa musaddiqan lima bayna yadayhi yahdee ila alhaqqi wa-ila tareeqin mustaqeemin


46.31.يَا قَوْمَنَا أَجِيبُوا دَاعِيَ اللَّهِ وَآمِنُوا بِهِ يَغْفِرْ لَكُم مِّن ذُنُوبِكُمْ وَيُجِرْكُم مِّنْ عَذَابٍ أَلِيمٍ


46.31. Ô notre peuple ! Répondez à l'Apôtre de Dieu et croyez en lui ! Dieu absoudra une partie de vos péchés et vous épargnera de cruels tourments.
46.31. Ya qawmana ajeeboo daAAiya Allahi waaminoo bihi yaghfir lakum min thunoobikum wayujirkum min AAathabin aleemin


46.32.وَمَن لَّا يُجِبْ دَاعِيَ اللَّهِ فَلَيْسَ بِمُعْجِزٍ فِي الْأَرْضِ وَلَيْسَ لَهُ مِن دُونِهِ أَولِيَاء أُوْلَئِكَ فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ

46.32. Ceux qui ne répondent pas à l'appel de Dieu ne sauraient ni défier la puissance du Seigneur sur Terre ni trouver d'alliés en dehors de Lui. Ceux-là sont manifestement des égarés.»
46.32. Waman la yujib daAAiya Allahi falaysa bimuAAjizin fee al-ardi walaysa lahu min doonihi awliyaa ola-ika fee dalalin mubeenin


- Sourate 55 versets 33 à 36



55.33.يَا مَعْشَرَ الْجِنِّ وَالْإِنسِ إِنِ اسْتَطَعْتُمْ أَن تَنفُذُوا مِنْ أَقْطَارِ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ فَانفُذُوا لَا تَنفُذُونَ إِلَّا بِسُلْطَانٍ


55.33. Ô peuples de djinns et d'hommes ! Si vous pouvez traverser les espaces célestes et les espaces terrestres, faites-le ! Mais vous ne les traverseriez qu'à l'aide d'un pouvoir.
55.33. Ya maAAshara aljinni waal-insi ini istataAAtum an tanfuthoo min aqtari alssamawati waal-ardi faonfuthoo la tanfuthoona illa bisultanin



55.34.فَبِأَيِّ آلَاء رَبِّكُمَا تُكَذِّبَانِ

55.34. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur oserez-vous renier?
55.34. Fabi-ayyi ala-i rabbikuma tukaththibani



55.35.يُرْسَلُ عَلَيْكُمَا شُوَاظٌ مِّن نَّارٍ وَنُحَاسٌ فَلَا تَنتَصِرَانِ

55.35. On lancera alors contre vous des jets de feu et d'airain fondu. Et de ce combat vous ne sortirez pas victorieux !
55.35. Yursalu AAalaykuma shuwathun min narin wanuhasun fala tantasirani



55.36.فَبِأَيِّ آلَاء رَبِّكُمَا تُكَذِّبَانِ

55.36. Lequel donc des bienfaits de votre Seigneur oserez-vous renier?
55.36. Fabi-ayyi ala-i rabbikuma tukaththibani




- Sourate 59 versets 21 à 24




59.21.لَوْ أَنزَلْنَا هَذَا الْقُرْآنَ عَلَى جَبَلٍ لَّرَأَيْتَهُ خَاشِعاً مُّتَصَدِّعاً مِّنْ خَشْيَةِ اللَّهِ وَتِلْكَ الْأَمْثَالُ نَضْرِبُهَا لِلنَّاسِ لَعَلَّهُمْ يَتَفَكَّرُونَ


59.21. Même si Nous avions fait descendre ce Coran sur une montagne, on la verrait s'affaisser et se fendre par crainte du Seigneur. Ce sont là des exemples que Nous offrons aux hommes pour les amener à réfléchir.
59.21. Law anzalna hatha alqur-ana AAala jabalin laraaytahu khashiAAan mutasaddiAAan min khashyati Allahi watilka al-amthalu nadribuha lilnnasi laAAallahum yatafakkaroona


59.22.هُوَ اللَّهُ الَّذِي لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ عَالِمُ الْغَيْبِ وَالشَّهَادَةِ هُوَ الرَّحْمَنُ الرَّحِيمُ


59.22. C'est Lui Dieu en dehors de qui il n'y a point de divinité , Il est le Connaisseur du monde visible et du monde invisible , Il est le Clément, le Miséricordieux.
59.22. Huwa Allahu allathee la ilaha illa huwa AAalimu alghaybi waalshshahadati huwa alrrahmanu alrraheemu


59.23.هُوَ اللَّهُ الَّذِي لَا إِلَهَ إِلَّا هُوَ الْمَلِكُ الْقُدُّوسُ السَّلَامُ الْمُؤْمِنُ الْمُهَيْمِنُ الْعَزِيزُ الْجَبَّارُ الْمُتَكَبِّرُ سُبْحَانَ اللَّهِ عَمَّا يُشْرِكُونَ

59.23. Il est Dieu en dehors de qui il n'y a point de divinité , Il est le Souverain, le Saint, le Pacifique, le Protecteur, l'Arbitre Suprême, le Puissant, l'Irrésistible, le Superbe. Gloire à Dieu ! Il est bien au-dessus de tout ce qu'on peut Lui associer !
59.23. Huwa Allahu allathee la ilaha illa huwa almaliku alquddoosu alssalamu almu/minu almuhayminu alAAazeezu aljabbaru almutakabbiru subhana Allahi AAamma yushrikoona


- Sourate 72 versets 1 à 9



72.1.قُلْ أُوحِيَ إِلَيَّ أَنَّهُ اسْتَمَعَ نَفَرٌ مِّنَ الْجِنِّ فَقَالُوا إِنَّا سَمِعْنَا قُرْآناً عَجَباً


72.1. Dis : «Il m'a été révélé qu'un groupe de djinns, ayant entendu réciter le Coran, s'écrièrent : “Nous venons d'entendre là une merveilleuse lecture
72.1. Qul oohiya ilayya annahu istamaAAa nafarun mina aljinni faqaloo inna samiAAna qur-anan AAajaban

na aljinni faqaloo inna samiAAna qur-anan AAajaban


72.2.يَهْدِي إِلَى الرُّشْدِ فَآمَنَّا بِهِ وَلَن نُّشْرِكَ بِرَبِّنَا أَحَداً

72.2. qui met sur la voie de la droiture, et nous y avons cru ! Désormais, nous ne donnerons plus aucun associé à notre Seigneur,
72.2. Yahdee ila alrrushdi faamanna bihi walan nushrika birabbina ahadan


72.3.وَأَنَّهُ تَعَالَى جَدُّ رَبِّنَا مَا اتَّخَذَ صَاحِبَةً وَلَا وَلَداً

72.3. dont la gloire est trop pure pour qu'Il Se soit donné une épouse ou un enfant,
72.3. Waannahu taAAala jaddu rabbina ma ittakhatha sahibatan wala waladan


72.4.وَأَنَّهُ كَانَ يَقُولُ سَفِيهُنَا عَلَى اللَّهِ شَطَطاً

72.4. comme le prétendait notre insensé qui proférait des extravagances sur le compte du Seigneur !
72.4 . And that the foolish one among us used to speak concerning Allah an atrocious lie .
72.4. Waannahu kana yaqoolu safeehuna AAala Allahi shatatan



72.5.وَأَنَّا ظَنَنَّا أَن لَّن تَقُولَ الْإِنسُ وَالْجِنُّ عَلَى اللَّهِ كَذِباً

72.5. Et pourtant nous étions persuadés que jamais ni les hommes ni les djinns ne se permettraient de proférer de pareils mensonges sur le compte de Dieu.
72.5. Waanna thananna an lan taqoola al-insu waaljinnu AAala Allahi kathiban


72.6.وَأَنَّهُ كَانَ رِجَالٌ مِّنَ الْإِنسِ يَعُوذُونَ بِرِجَالٍ مِّنَ الْجِنِّ فَزَادُوهُمْ رَهَقاً

72.6. Il est vrai que certains individus d'entre les hommes avaient cherché refuge auprès de quelques individus parmi les djinns. Mais cela ne fit qu'accentuer leur détresse.
72.6. Waannahu kana rijalun mina al-insi yaAAoothoona birijalin mina aljinni fazadoohum rahaqan


72.7.وَأَنَّهُمْ ظَنُّوا كَمَا ظَنَنتُمْ أَن لَّن يَبْعَثَ اللَّهُ أَحَداً

72.7. En effet, ces humains croyaient comme vous, les djinns, que jamais Dieu n'enverrait de messager.
72.7. Waannahum thannoo kama thanantum an lan yabAAatha Allahu ahadan


72.8.وَأَنَّا لَمَسْنَا السَّمَاء فَوَجَدْنَاهَا مُلِئَتْ حَرَساً شَدِيداً وَشُهُباً

72.8. Nous avons frôlé le Ciel et nous l'avons trouvé plein de gardiens et de dards flamboyants ,
72.8. Waanna lamasna alssamaa fawajadnaha muli-at harasan shadeedan washuhuban


72.9.وَأَنَّا كُنَّا نَقْعُدُ مِنْهَا مَقَاعِدَ لِلسَّمْعِ فَمَن يَسْتَمِعِ الْآنَ يَجِدْ لَهُ شِهَاباً رَّصَداً

72.9. et alors qu'auparavant nous pouvions écouter ce qui s'y passait, aujourd'hui quiconque essaie de le faire risque d'être la cible d'un tison ardent, prêt à l'atteindre.
72.9. Waanna kunna naqAAudu minha maqaAAida lilssamAAi faman yastamiAAi al-ana yajid lahu shihaban rasadan



- Sourates 112, 113 et 114



114.1.قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ النَّاسِ

114.1. Dis : «Je cherche refuge auprès du Seigneur des hommes,
114.1. Qul aAAoothu birabbi alnnasi



114.2.مَلِكِ النَّاسِ

114.2. le Roi des hommes,
114.2. Maliki alnnasi



114.3.إِلَهِ النَّاسِ
114.3. le Dieu des hommes,
114.3. Ilahi alnnasi




114.4.مِن شَرِّ الْوَسْوَاسِ الْخَنَّاسِ
114.4. contre le mal du tentateur perfide,
114.4. Min sharri alwaswasi alkhannasi




114.5.الَّذِي يُوَسْوِسُ فِي صُدُورِ النَّاسِ
114.5. qui suggère insidieusement le mal aux hommes,
114.5. Allathee yuwaswisu fee sudoori alnnasi



114.6.مِنَ الْجِنَّةِ وَ النَّاسِ
114.6. que ce tentateur appartienne aux génies ou aux hommes !»
114.6. Mina aljinnati waalnnasi"


113.1.قُلْ أَعُوذُ بِرَبِّ الْفَلَقِ
113.1. Dis : «Je cherche la protection du Seigneur de l'aube naissante,
113.1. Qul aAAoothu birabbi alfalaqi



113.2.مِن شَرِّ مَا خَلَقَ
113.2. contre le mal des êtres qu'Il a créés ,
113.2. Min sharri ma khalaqa



113.3.وَمِن شَرِّ غَاسِقٍ إِذَا وَقَبَ
113.3. contre les périls des ténèbres quand elles ont tout envahi ,
113.3. Wamin sharri ghasiqin itha waqaba



113.4.وَمِن شَرِّ النَّفَّاثَاتِ فِي الْعُقَدِ
113.4. contre les maléfices des sorcières ,
113.4. Wamin sharri alnnaffathati fee alAAuqadi


113.5.وَمِن شَرِّ حَاسِدٍ إِذَا حَسَدَ
113.5. contre la méchanceté de l'envieux quand il envie !»
113.5. Wamin sharri hasidin itha hasada




112.1.قُلْ هُوَ اللَّهُ أَحَدٌ
112.1. Dis : «C'est Lui, Dieu l'Unique,
112.1. Qul huwa Allahu ahadun


112.2.اللَّهُ الصَّمَدُ
112.2. Dieu le Suprême Refuge,
112.2. Allahu alssamadu


112.3.لَمْ يَلِدْ وَلَمْ يُولَدْ
112.3. qui n'a jamais engendré et qui n'a pas été engendré,.
112.3. Lam yalid walam yooladu



112.4.وَلَمْ يَكُن لَّهُ كُفُواً أَحَدٌ
112.4. et que nul n'est en mesure d'égaler !»
112.4. Walam yakun lahu kufuwan ahadun


Il faut savoir que la lecture du Coran brûle les djinns qui se consument et perdre des forces. Les djinns souffrent alors beaucoup et résistent jusqu'au bout de leurs forces. Tout dépend de la raison pour laquelle ils sont entrés.

Après la lecture plusieurs situations peuvent se présenter :

Par la Grâce d'Allah, le djinn est sorti du corps sans qu'il n'ait parlé ou ne se soit manifesté.

- Le djinn manifeste sa présence par un mouvement violent dans le corps du malade ou en parlant au soignant. Il incombe au soignant avant tout traitement que son intention soit de chasser le djinn et non qu'il entre en contact avec lui car le Prophète a dit : « Ne souhaitez pas la rencontre de l'ennemi » et Allah dit : « Certes, le diable est pour vous un ennemi » (Sourate 2 Vers
et 168)









source:http://raqi.free.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minbar-al-quran.forum-actif.net
Admin
Admin


Messages : 374
Date d'inscription : 13/07/2010

MessageSujet: Re: La méthode à suivre pour les soins en conformité avec le Coran et la Sunna    Mar 28 Mai - 22:43


- Quels sont les signes qui montrent que le djinn s'est manifesté ?

1. Le malade ferme les yeux ou se met à cligner des yeux très rapidement ou pose ses mains sur ses yeux.

2. Une violente convulsion dans le corps ou une légère sur les extrémités du corps.

3. Le djinn pousse des cris ou vocifère

4. Le djinn se présente en prononçant son nom.

5. Un violent sursaut du
malade.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minbar-al-quran.forum-actif.net
Admin
Admin


Messages : 374
Date d'inscription : 13/07/2010

MessageSujet: Re: La méthode à suivre pour les soins en conformité avec le Coran et la Sunna    Mar 28 Mai - 22:47


- Que faire lorsque le djinn s'est manifeste?

Tu commences à lui poser ces questions en n'oubliant pas que les djinns sont des menteurs. Il ne faudra pas que tu croies à ses réponses sans une contre-vérification :

a. Quel est ton nom ? Quelle est ta religion ?

b. Pourquoi es-tu entré dans ce corps ?

c. Y-a-t-il d'autres djinns avec toi ?

d. Travailles-tu avec un sorcier ?

e. Dans quelle partie du corps te trouves-tu?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minbar-al-quran.forum-actif.net
Admin
Admin


Messages : 374
Date d'inscription : 13/07/2010

MessageSujet: Re: La méthode à suivre pour les soins en conformité avec le Coran et la Sunna    Mar 28 Mai - 22:49


- Comment discuter avec un djinn musulman ?

Si le djinn est musulman alors il faut lui rappeler les interdictions et le châtiment qui s'en suit, et les obligations et la récompense que l'on gagne.
Si la raison de son entrée est due à une nuisance de l'être humain à son égard dis-lui que l'homme ne peut le voir et que son acte n'était pas volontaire.
Si la raison est un amour passionnel explique-lui que cela est un péché et fais-lui peur par le rappel du jugement et du châtiment.
S'il n'est entré que pour nuire gratuitement à l'homme alors rappelle-lui comment les injustes seront punis le jour du jugement dernier.

Au terme de cette discussion, si le djinn accepte de sortir alors Gloire à Allah. Mais avant qu'il ne sorte demande lui de prendre l'engagement envers Dieu de sortir de ce corps et de ne plus y entrer une seconde fois, ni d'entrer dans le corps d'un autre musulman.
Il doit aussi attester que s'il ne remplit pas son engagement alors que la malédiction d'Allah, de Ses anges, et des gens soit sur lui !

Ensuite, tu lui demandes par où il a l'intention de sortir.

S'il te dit qu'il sortira pas les yeux ou par son ventre, refuse cela et demande lui de sortir par sa bouche, son nez, ses oreilles ou par les doigts ou ses orteils et demande lui de te passer le salam juste avant de sortir.

Après qu'il t'ait passé le salam, tu dois t'assurer qu'il est réellement sorti car un grand nombre de djinns sont des menteurs. Tu relis alors les versets précédemment cités.

Si la lecture cause une gêne pour le malade alors sache que le djinn est encore dans le corps dans le cas contraire c'est qu'il est sor
ti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minbar-al-quran.forum-actif.net
Admin
Admin


Messages : 374
Date d'inscription : 13/07/2010

MessageSujet: Re: La méthode à suivre pour les soins en conformité avec le Coran et la Sunna    Mar 28 Mai - 22:57



- Comment discuter avec un djinn non musulman ?


Tout d'abord, tu lui proposes l'Islam. S'il accepte l'Islam pour religion alors tu lui ordonnes de se repentir et tu lui expliques que pour que son repentir soit agréé, il doit sortir de ce corps.

S'il refuse et persiste dans sa mécréance alors il n'y a pas de contrainte mais tu lui ordonnes de sortir. S'il sort alors Gloire à Dieu. Par contre s'il refuse, tu dois lire encore pour le faire souffrir. Il est possible que tu sois obligé de le frapper. Les coups doivent être portés avec un bâton en bois dur sur la plante des pieds.

Lorsque la personne est frappée, le djinn sent les coups beaucoup plus qu'elle. Il arrive un moment où il croit qu'il va mourir et sort. Mais, n'oubliez pas que seules les personnes atteintes par « un toucher total » ne ressente pas les coups car elles sont complètement possédées.

Tu lis aussi les sourates qui font beaucoup de mal aux djinns telles que :

Le verset du Trône (Sourate 2 Verset 255),


2.255.اللّهُ لاَ إِلَـهَ إِلاَّ هُوَ الْحَيُّ الْقَيُّومُ لاَ تَأْخُذُهُ سِنَةٌ وَلاَ نَوْمٌ لَّهُ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الأَرْضِ مَن ذَا الَّذِي يَشْفَعُ عِنْدَهُ إِلاَّ بِإِذْنِهِ يَعْلَمُ مَا بَيْنَ أَيْدِيهِمْ وَمَا خَلْفَهُمْ وَلاَ يُحِيطُونَ بِشَيْءٍ مِّنْ عِلْمِهِ إِلاَّ بِمَا شَاء وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالأَرْضَ وَلاَ يَؤُودُهُ حِفْظُهُمَا وَهُوَ الْعَلِيُّ الْعَظِيمُ

2.255. Dieu ! Il n'y a point de divinité que Lui, le Vivant, l'Immuable ! Ni l'assoupissement ni le sommeil n'ont de prise sur Lui, et tout ce qui est dans les Cieux et sur la Terre Lui appartient. Aucune intercession auprès de Lui ne peut être tentée sans Sa permission. Il connaît le passé et l'avenir des hommes, alors que ces derniers n'appréhendent de Sa science que ce qu'Il veut bien leur enseigner. Son Trône s'étend sur les Cieux et la Terre qu'Il tient sous Sa puissance sans difficulté. Il est le Très-Haut, Il est le Tout-Puissant.
2.255. Allahu la ilaha illa huwa alhayyu alqayyoomu la ta/khuthuhu sinatun wala nawmun lahu ma fee alssamawati wama fee al-ardi man tha allathee yashfaAAu AAindahu illa bi-ithnihi yaAAlamu ma bayna aydeehim wama khalfahum wala yuheetoona bishay-in min AAilmihi illa bima shaa wasiAAa kursiyyuhu alssamawati waal-arda wala yaooduhu hifthuhuma wahuwa alAAaliyyu alAAatheemu


la sourate Ya Sin (36),


la sourate Les Rangées (37),



la sourate La fumée (44),



la fin de la sourate (Al-Hachr 59 - Versets 21 à 24),



la sourate Les djinns (72),


la sourate Le Très Haut (87)



et la sourate Les Calomniateurs (104).



D’une façon générale, toute sourate qui rappelle le feu, le châtiment, l'enfer fait du mal aux djin
ns.




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minbar-al-quran.forum-actif.net
Admin
Admin


Messages : 374
Date d'inscription : 13/07/2010

MessageSujet: Re: La méthode à suivre pour les soins en conformité avec le Coran et la Sunna    Mar 28 Mai - 23:09






La dernière étape : La conduite à suivre après le traitement


Cette étape du traitement est très importante car le malade est toujours vulnérable et peut être attaqué une seconde fois par le djinn. Il faudra lui recommander de respecter les prescriptions suivantes :

1. Assiduité aux prières en commun à la mosquée.

2. Interdiction d'écouter des chants, de la musique ou de regarder la télévision.

3. Faire ses ablutions puis lire le verset du Trône (Sourate 2 verset 255) avant de se coucher.

4. Lire la sourate La Vache (2) à la maison une fois tous les 3 jours ou au moins une fois par semaine.

5. Lire la sourate La Royauté (67) avant de se coucher. Celui qui ne sait pas lire peut l'écouter.

6. Lire ou écouter (pour celui qui ne sait pas lire) la sourate Ya Sin (36) le matin au lever.

7. Accompagner les gens vertueux et s'éloigner de ceux qui s'adonnent au péché.

8. Si le malade est une femme, il faut absolument qu'elle porte le voile car les diables sont plus proches de celles qui montrent leurs atouts, se parfument…

9. Écouter le Coran deux heures par jour ou lire 2 hizbs par jour.

10. Dire 100 fois après la prière du matin : « Il n'y a de Dieu qu'Allah, Il n' a pas d'associé. A Lui, la royauté et la louange. Il est Capable de toute chose »

11. Dire Bismillah (Au Nom de Dieu) avant toute chose

12. Ne pas dormir seul.

Après un mois, tu consulteras à nouveau le malade. Tu lui liras les versets précités. S'il ne sent plus rien invite le à appliquer les recommandations précédentes afin qu'il soit à l'abri des diables.

Cette méthode de traitement est celle en conformité avec le Coran et la Sunna. Elle est valable pour les djinns, le sihr et le mauvais oeil.

Avertissements adressés au soignant

1. Il se peut que lors de la lecture des versets, le malade soit pris de vertiges, de convulsions ou qu'il ait des étouffements sans pour autant que le djinn ne se manifeste. Si tel est le cas, renouvelle 3 fois la lecture mais si malgré tout aucun changement n'a lieu alors donne au malade les présentes recommandations :

a. Assiduité aux prières en commun à la mosquée.

b. Ne pas écouter de musique, de chants ou regarder la télévision

c. Faire ses ablutions et lire le verset du Trône (Sourate 2 verset 255) avant de dormir

d. Ôter toute image d'être animé de la maison du malade.

e. Dire Bismillah avant tout acte

f. Multiplier la parole « Il n'y a de Dieu qu'Allah » durant la journée.

g. Lire ou écouter les sourates Les rangées (37) « ci-dessus », La fumée (44) « ci-dessus » et Les djinns (72) « ci-dessus » avant de dormir.

h. Lire les sourates Ya Sin (36), Le Miséricordieux (55)


et Les voies d'ascension (70)



tout ça à lire au lever.


i. Ne pas dormir seul.

j. Faire les invocations du matin et du soir.

k. S'il s'agit d'une femme, elle doit porter le voile et ne pas sortir de la maison parfumée ou maquillée.

l. Enregistrer les sourates suivantes sur des cassettes qu'il devra écouter 4 à 6 fois par jour : La Fatiha (1), La Vache (2), La famille d'Imran (3), Les bestiaux (6), Le butin (8), Hud (11), Al Hijr (15), La caverne (18), La prosternation (32), Les coalisés (33), Ya Sin (36), Les rangées (37), Les versets détaillés (41), La Fumée (44), La victoire éclatante (48), Les appartements (49), Qaf (50), Qui éparpillent (51), Le Tout Miséricordieux (55), L'exode (59), Le rang (61), Le vendredi (62), Les hypocrites (63), La royauté (67), Les voies d'ascension (70), Les djinns (72), L'obscurcissement (81), Les constellations (85), L'astre nocturne (86), Le Très Haut (87), L'enveloppante (88), L'aube (89), La cité (90), La secousse (99), Le fracas (101), Les calomniateurs (104), Les infidèles (109), Les fibres (111), Le monothéisme pur (112), L'aube naissante (113), Les gens (114).

m. Après un mois, tu lui lis à nouveau la série des versets précités. Il se peut que le djinn soit parti ou qu'il soit encore présent. Dans le premier cas, tu confirmeras son départ effectif par la disparition des symptômes du malade. Dans l'autre cas, le djinn a de toute façon été affaibli. Lorsque tu lui liras la série de versets, il peut se manifester faute de quoi il faudra renouveler les recommandations durant un autre mois complet.

2. Si le djinn se manifeste mais qu'il refuse de sortir, tu lui liras les versets qui éprouvent beaucoup les djinns. Tu devras si nécessaire le frapper. Si les coups n'apportent pas de résultats, demande alors au malade de renouveler les recommandations durant un nouveau mois complet.

3. Il se peut que le djinn se manifeste et t'insulte alors ne te mets pas en colère.

4. Certains indices, durant la lecture, t'aideront à deviner qu'il s'agit d'une sorcellerie :

- le malade se met à pleurer alors qu'il est saint d'esprit. Lorsque tu lui demandes pourquoi il pleure, il te répond que c'est malgré lui.

- Le malade vomit un caillot de couleur jaune ou noire. Il s'agit d'une sorcellerie bue ou mangée.

- Le malade ressent des brûlures au niveau du ventre.

5. Le djinn peut se manifester, crier et faire bouger violemment le corps du malade, n'aie pas peur mais frappe le et lis lui le verset suivant : « La ruse du diable est, certes, faible » (Sourate Les femmes Verset 76).


Il se calmera avec l'aide de Dieu.

6. Si le djinn te dit : « Tu es un homme pieux, je vais sortir du fait de ma considération pour toi » réponds lui : « Je suis un serviteur faible, sors par obéissance à Allah et à Son Prophète ». Il faut faire attention à ne pas se faire piéger et tomber dans l'orgueil.

7. Il se peut que le djinn se montre résistant, alors met de l'eau dans une écuelle et lis par dessus les versets précités ainsi que les sourates Ya Sin (36), Les Rangées (37), La fumée (44). Donne cette eau, imprégnée des versets du Coran, à boire au malade. La preuve qui nous permet de justifier une telle pratique est le hadith rapporté par Ahmad selon lequel le Prophète nous recommande, avant de se coucher, de joindre nos deux mains, d'y cracher quelques gouttes de salive, de lire les sourates 112, 113 et 114 et enfin de se frotter tout le corps en commençant par la tête et le visage. Celui qui fait cela trois fois avant de se coucher se verra envoyer un gardien et aucun diable ne l'approchera jusqu'à ce qu'il se réveille. On peut tirer de ce hadith que l'air qui sort de la bouche est imprégné de Coran et a donc un effet bénéfique.

Dans notre cas, l'eau imprégnée des versets coraniques attaque le djinn à l'intérieur et lui fait beaucoup de mal. De plus, l'Imam Ibn Taymiya et le Cheikh Ibn Baz, ayant été consultés à ce sujet, ont répondu qu'il n'y avait pas de mal à boire ou se laver avec de l'eau sur laquelle les versets du Coran ont été lus et ce en vue de la guérison.

8. On peut même prendre plusieurs bouteilles d'eau d'1,5 litres, ouvrir les bouchons, lire la série de versets précités dessus puis demander au malade de se laver avec une bouteille chaque jour. Ne chauffez pas cette eau directement sur le feu mais au bain marie ou bien faites couler de l'eau chaude dans l'évier et plongez-y la bouteille jusqu'à ce qu'elle soit à une bonne température. Vous pouvez encore poser la bouteille sur votre radiateur. Il faut renouveler cette opération jusqu'à la guérison ou au moins jusque l'on sente une amélioration générale de l'état de santé du malade. Il faut par contre faire attention à récupérer l'eau du lavage et la jeter dehors dans un endroit dépourvu d'impuretés (dans l'herbe). L'eau contenant les versets ne doit surtout pas s'écouler dans la baignoire car elle risque de brûler gratuitement les djinns qui vivent dans les conduites d'eau. L'idéal serait d'effectuer ce lavage dans une grande bassine afin de récupérer l'eau plus facilement.

9. Si le malade se plaint de douleurs persistantes, tu peux lui donner de l'huile de graine noire (habba sawda ou nigelle – c'est l'huile de la graine que l'on met sur le pain) ou d'olive sur laquelle tu as lu les versets du Coran afin qu'il se masse le corps avec chaque soir avant d'aller se coucher. ‘Aicha , la femme du Prophète , rapporte que le Prophète a dit : « La graine noire (habba sawda) guérit de tout mal sauf la mort ». L'Imam At-Tirmidhi rapporte le hadith du Prophète suivant : « Employez l'huile d'olive en condiment et en onction car c'est le produit recueilli d'un arbre béni » et Allah dit : « un arbre (l'olivier) qui pousse au Mont Sinaï, en produisant l'huile servant à oindre et où les mangeurs trempent leur pain » (Sourate 23 Verset 20)


10. Pour chasser les djinns de la maison du malade, lis cette série de versets sur une quantité d'eau puis asperge tous les coins et recoins de la maison (murs, plafonds, placards…) sauf les toilettes.

Dis « Bismillah » lorsque tu asperges. Mais, il faut faire prendre conscience au malade et à sa famille que par nature, les diables aiment les lieux où l'on n'invoque Allah que très peu et où la musique, les chants ainsi que tout ce qu'Allah a interdit sont de mise.

Que Dieu nous préserve d'être habitant d'une telle demeure. Nous verrons, Incha Allah, dans le prochain chapitre les règles de l'habitat.

11. Tu peux parfois croire que le djinn est sorti alors qu'il se trouve encore à l'intérieur du malade. Pour t'en rendre compte, pose ta main sur les genoux et sur la tête du malade. Si tu sens de légers tressaillements anormaux c'est qu'il est encore présent.

12. Si le djinn te fait savoir qu'il veut sortir mais qu'il n'y arrive pas (généralement parce qu'il est jeune) et qu'il voudrait de l'aide alors récite la sourate Ya Sin (36)


et l'appel à la prière dans l'oreille du malade.

13. La récitation des versets doit se faire à voix haute avec le plus de concentration possible afin de ressentir les versets. Il faut que le cœur s'imprègne de la crainte de Dieu afin que la lecture soit optimale du point de vue de l'efficacité.

14. Si, par la Grâce d'Allah, le djinn est sorti alors ordonne au malade et aux personnes présentes de se prosterner devant Dieu par reconnaissance pour ce bienfait.

Prosterne toi aussi et remercie Allah de t'avoir aidé à chasser le djinn. Ne dis jamais : « J'ai chassé le djinn » mais dis : « C'est Allah qui l'a chassé ». Je te mets en garde contre la vanité car c'est une porte ouverte aux diables et un éloignement de Ton Seigne
ur.




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minbar-al-quran.forum-actif.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La méthode à suivre pour les soins en conformité avec le Coran et la Sunna    Aujourd'hui à 4:56

Revenir en haut Aller en bas
 
La méthode à suivre pour les soins en conformité avec le Coran et la Sunna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ۩ Quelle est la méthode a suivre; la plus réussie pour les parents dans l'éducation de leurs enfants? ۩
» cursus a suivre pour devenir gestionnaire
» Les étapes à suivre pour écrire un texte argumentatif :
» Quel support pour l'écriture cursive avec "Bien lire et aimer lire" ?
» Marche à suivre pour insérer une image

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Al Qur'an al Karim - القرآن الكريم :: La guérison par le Saint Coran العلاج بالقران الكريم :: Les djins الجن-
Sauter vers: