AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PARMI LES QUALITÉS DU SAINT CORAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 374
Date d'inscription : 13/07/2010

MessageSujet: PARMI LES QUALITÉS DU SAINT CORAN   Jeu 25 Juil - 0:26




1- Le Coran est la parole d’Allah descendue sur son envoyé Mohammed  sal Allah alayhi wa salam, il commence par la sourate « l’ouverture » -al fatiha- et se termine par la sourate « les hommes » -an nas-.

2- Sa récitation est une adoration que ce soit dans la prière ou en dehors de la prière, le prophète  sal Allah alayhi wa salam dit: « Celui qui lit une seule lettre du Coran s’inscrit une bonne action et la bonne action a dix fois son salaire. Je ne dis pas que « A L M » (lettre se trouvant au début de certain chapitre du Coran) est une lettre, mais A est une lettre, L est une lettre et M est une lettre » [Authentique, rapporté par At-Tirmidhi].
D’autres hadiths authentiques incitent à la récitation de certains chapitres du Coran tels que : La vache -al Baqara-, la famille de Imran -al Imran-, la royauté -al Moulk-, la caverne -al Kahf- et les trois derniers chapitres -mou’awidat-.

3- Sans la récitation du Coran la prière est nulle. Le prophète  sal Allah alayhi wa salam a dit : « aucune prière n’est valable sans la récitation de la fatiha » [Al Boukhari et Moslim]

4- Le Coran est exempt de toute falsification et de changement. Le Très Haut a dit : < c’est nous, en revanche, qui faisons descendre le rappel (le Coran), aussi bien que nous en assurons la garde > [15:9]. Tandis que les autres livres saints ont été falsifiés (les juifs et chrétiens ont falsifié une grande partie)

5- Le Coran est exempt de toute contradiction car le Très Haut a dit : < Ne méditent-ils donc pas sur le Coran ? S’il provenait d’un autre qu’Allah, ils y trouveraient certes maintes contradictions > [4:82]

6- Il est facile de l’apprendre par cœur, Allah a dit : < Nous avons rendu le Coran facile en vue du Rappel > [54:32]

7- Le Coran est inimitable et personne n’est capable de ramener une composition d’un mérite égal à un de ses chapitres, et Allah a défié les Arabes et ils ont montré leur impuissance. Le Très Haut a dit : < Ou bien ils disent : « Il (Mohammed) l’a inventé ? » Dis : « composez donc une sourate semblable à ceci ... > [10:38]

8- La descente de la quiétude -sakina- et la miséricorde sur le récitateur du Coran. Le Prophète  sal Allah alayhi wa salam a dit : « Il n’est pas un groupe de gens qui se réunissent dans l’une des maisons d’Allah (les mosquées) pour réciter le Coran et l’étudier en commun, sans que la sérénité Divine ne descende sur eux, que la miséricorde d’Allah ne les recouvre, que les anges ne les entourent de toutes parts et qu’Allah ne les cite parmi ceux qui sont auprès de Lui » [Moslim et autres]

9- Le Coran s’adresse aux vivants et non aux morts. Le Très Haut a dit au sujet du Coran : < ... pour qu’il avertisse celui qui est vivant > [36:70]
et Il a dit : < et qu’en vérité, l’homme n’obtient que le fruit de ses efforts > [53:39]. L’imam Chafi’i a déduit de ce verset, que nous ne pouvons pas offrir la récompense de notre récitation du Coran aux mort, car elle n’est pas le fruit de leurs efforts ni de ce qu’ils avaient acquis. Cependant, cette récompense peut leur parvenir si elle est offerte par leurs enfants, car l’enfant est le fruit de l’effort de son père comme le souligne le hadith suivant : « ... et que l’enfant fait partie de ce que son père a acquis » [Qualifié d’authentique par celui qui a analysé le livre : « Jami al oussoul »]

10- Le Coran est un remède pour le cœur contre l’association, l’hypocrisie et d’autres maladies. Certains versets sont même une guérison pour les maladies du corps : comme ceux du chapitre « l’ouverture », les deux derniers chapitres - al mou’awidat - et d’autres mentionnés dans la sunna authentique. Le Très Haut a dit : < O gens ! une exhortation vous est venue de votre Seigneur, une guérison de ce qui est dans vos poitrines, un guide et une miséricorde pour les croyants > [10:57],
Il a aussi dit: < Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants > [17:82]

11- Le Coran intercède en faveur des siens ( ceux qui étaient assidus dans sa récitation et sa mise en application ), le Messager d’Allah  sal Allah alayhi wa salam a dit : « Lisez le Coran car il viendra le jour de la résurrection comme intercesseur pour les siens » (Rapporté par Moslim).

12- Le Coran englobe les autres livres saints précédents, Le Très Haut a dit : < Enfin nous avons fait descendre sur toi le livre, dans le vrai, pour confirmer le livre qui était là avant lui en étant juge -mouhaymin- sur lui > [5:48].

Ibn Kathir, après avoir énuméré les différentes significations du terme « mouhaymin » dans le verset, il dit : ses significations sont proches l’une de l’autre, le terme mouhaymin les englobe toutes : il est le livre qui comporte ce qui est authentique dans les livres saints précédents, il est témoin et juge sur eux, il est le livre glorifié, le dernier à être révélé, le sceau des livres saints, le plus complet, le plus parfaits, car Allah y a réuni les belles qualités des livres précédents et Il l’a parfait davantage le rendant ainsi témoin, protecteur et juge sur eux. Ajouté à cela, il en a assuré la garde. [Exégèse d’Ibn Kathir 2/65]

13- Le Coran glorifié est véridique dans ses informations, équitable dans ses lois. Le Très Haut a dit : < Et la parole de ton Seigneur s’est accomplie en toute vérité et équité > [6:115].

Qatada a dit : Véridique dans ce qu’il a dit et équitable dans ce qu’il a jugé; les informations qu’il dit sont de toute vérité, les ordres et les interdits sont de toute équité. Tout ce dont il a informé est vrai et sans le moindre doute, tout ce qu’il a ordonné de faire c’est par une équité inégalable, toute chose interdite ne l’est que parce qu’elle est mauvaise et il ne prohibe que le mal, Allah dit : < Il (le Prophète) leur ordonne le convenable, leur défend le blâmable, leur rend licites les bonnes choses leur interdit les mauvaises... > [7:157]
[Exégèse d’Ibn Kathir 2/167].

14- L’histoire narrée dans le Coran est vraie et non de l’imagination.
L’histoire de Moussa avec Pharaon a vraiment eu lieu, Le Très Haut a dit : < Nous allons pour toi réciter un épisode de l’histoire de Moussa avec Pharaon en toute vérité > [28:3]. De même que l’histoire des gens de la caverne. Le Très Haut a dit : < Nous allons te narrer leur histoire dans le vrai > [18:13] et toutes les histoires qu’Allah a narrées sont réelles et véridiques, Il dit : < Ceci est la narration de vérité > [3:62].

15- Le Coran réunit entre le désir d’ici bas et de l’au-delà. Le Très Haut a dit : < ...reporte ton désir sur ce qui peut t’assurer la demeure dernière, sans du reste oublier ta part dans l’ici-bas. Agis dans le bien, comme Allah le fait envers toi > [28:77].

16- Dans le Coran il y a tout ce dont a besoin la personne tels que : les croyances, les adorations, les lois, les prescriptions pratiques, les bonnes valeurs, la politique, l’économie, les exigences de la vie sociale etc... Le Très Haut a dit : < ...dans le livre Nous n’avons absolument pas omis la moindre chose > [6:38] < Et Nous avons fait descendre sur toi le livre, comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu’un guide, une miséricorde et une bonne annonce aux musulmans > [16:89].

17- Dans l’exégèse du verset : < ...dans le livre Nous n’avons absolument pas omis la moindre chose > , Al Qortobi a dit : Le livre signifie la table gardée, Allah y a mis tout ce qui va se passer. D’autres savants ont dit qu’il s’agit du Coran : tout ce qui concerne la religion, le Coran le mentionne soit d’une façon détaillée et explicite soit de façon globale dont on apprend les détails du Prophète  sal Allah alayhi wa salam ou de l’unanimité des savants -al Ijma’- ou par le raisonnement analogique qui est approuvé par le Coran.

18- Dans son explication du verset : < Et Nous avons fait descendre sur toi le livre, comme un exposé explicite de toute chose > , l’imam At-Tabari a dit : Ô Mohammed ! Ce Coran t’a été révélé dans lequel est explicité tout ce dont les gens ont besoin, telle que la connaissance du licite, de l’illicite, de la récompense et du châtiment. < ainsi qu’un guide > qui te fait éviter l’égarement, < une miséricorde > pour celui qui croit en lui (le Coran), applique ce qu’il comporte comme lois, ordres et interdits en s’autorisant ce qu’il a rendu licite, et s’interdisant ce qu’il a rendu illicite, < et une bonne annonce aux musulmans > : une bonne annonce pour celui qui obéit à Allah, se soumet et se dévoue exclusivement à Lui, il aura une bonne rétribution le Jour Dernier et jouira de beaucoup de faveurs [16:89].

19- Le Saint Coran a un fort effet sur l’âme des hommes et des génies.
Concernant les humains : à l’époque de la révélation, beaucoup d’associateurs éprouvèrent de l’attendrissement (en entendant réciter le Coran), et beaucoup d’entre eux embrassèrent l’Islam. Actuellement, j’ai rencontré un jeune homme qui vient de rentrer en Islam et qui était chrétien, il me raconta (qu’avant sa conversion) la récitation du Coran enregistrée sur des cassettes a eu une forte impression sur lui.

20- Concernant les génies, un groupe d’entre eux dit : < Nous venons d’entendre un Coran prodigieux. Il guide à la droiture : nous croyons en lui; nous n’associerons à notre Seigneur personne > [72:1-2]

21- Beaucoup d’idolâtres arabes furent impressionnés à l’écoute du Coran. L’idolâtre Al Walid Ibn Al Moughira exprime cette impression en disant : « Par Dieu ce n’est ni de la poésie, ni de la magie, ni des délires d’un fou, ce qu’il récite c’est la parole d’Allah, que sa parole est douce, bellement couronnée, elle a toujours le dessus et aucune parole n’est à sa hauteur ! ».
[voir Exégèse d’Ibn Kathir 4/443]

22- Le meilleur d’entre les gens est celui qui apprend le Coran et l’enseigne. Le Prophète  sal Allah alayhi wa salam a dit : « Le meilleur d’entre vous est celui qui a appris le Coran et l’a enseigné aux autres » [Al Boukhari]

23- « Celui qui excelle dans la lecture du Coran sera avec les nobles Anges-Messagers qui ne font qu’obéir à leur Seigneur. Celui qui le lit péniblement et en hésitant dans sa lecture aura quand même deux salaires » [Al Boukhari et Moslim].

24- Le Coran est guide et annonciateur de bonnes nouvelles, Allah dit : < Voici le Coran qui guide à la voie la plus droite. Il apporte aux croyants la bonne nouvelle. Pour ceux qui effectuent les œuvres salutaires, magnifique sera la rétribution > [17:9]

25- Le Coran apporte la quiétude, renforce la conviction. Les croyants savent tous que le verset qui apporte la quiétude et la fraîcheur de la certitude à leur cœur est le suivant : < Ceux qui croient, de ce que le cœur se rassure au Rappel d’Allah, de quoi d’autre que du Rappel d’Allah sérénité peut-elle venir au cœur > [13:28].

Lorsque le musulman est touché par un souci ou une peine ou une maladie, son meilleur remède c’est d’écouter la récitation du Coran par quelqu’un qui a une belle voix comme Al Manchaoui et autres, Le Prophète  sal Allah alayhi wa salam a dit : « appliquez-vous à rendre vos voix belles lorsque vous récitez le Coran, car la belle voix donne davantage de beauté au Coran » [Authentique, voir « Sahih Al Jami » de Al Albani].

26- Dans la majorité de ses sourates, le Coran appelle au Monothéisme et surtout à l’unicité de l’adoration, de l’invocation ou de la demande d’aide : Dans la sourate « l’ouverture » -Al Fatiha- , Le Très Haut dit : < C’est Toi que nous adorons et c’est toi dont implorons aide > . Et dans les trois dernières sourates, le monothéisme est clairement exposé : < Dis : Il est Allah, l’unique > , < Dis : Je cherche protection auprès du seigneur de l’aube naissante > , < Dis : Je cherche protection auprès du seigneur des hommes > . Dans la sourate « Al Djinn » on peut lire : < Dis : je n’invoque que mon seigneur et ne lui associe personne > [72:20], < Les mosquées sont consacrées à Allah : n’invoquez donc personne avec Allah > [72:18].

Dans d’autres sourates, on en distingue beaucoup qui appellent au monothéisme. Le plus étonnant, c’est qu’un des cheikhs a trouvé le verset (ci-dessus) écrit à l’entrée d’une mosquée, et fit la remarque suivante : « ce verset est un verset wahhabite car il interdit l’invocation d’autre qu’Allah ! ! »
Un docteur soufi me dit que le verset suivant : < c’est toi que nous adorons et c’est toi dont nous implorons aide > est wahhabite car il incite à n’implorer l’aide qu’auprès d’Allah l’Unique.

27- Le Coran est la première source de législation, Allah l’a fait descendre sur Mohammed  sal Allah alayhi wa salam pour faire sortir les gens des ténèbres de la mécréance, de l’association et de l’ignorance vers la lumière de la foi, du monothéisme et de la science. Le Très Haut a dit : < Un livre que nous faisons descendre sur toi pour que tu tires les hommes des ténèbres à la lumière, avec la permission de leur Seigneur, sur la voie du Très Puissant, du digne de louange > [14:1]

28- Le Coran nous informe sur les événements futurs qui ne peuvent être connus que par la révélation. Le Très Haut dit : < Leur rassemblement sera bientôt mis en déroute, et ils tourneront le dos > [54:45]. Et effectivement, les idolâtres ont été mis en déroute dans la bataille de Badr et ils ont pris la fuite. Le Coran a prédit beaucoup de choses qui se sont vérifiées par la suite, telle que la victoire des Romains sur les Perses.

29- Avant de réciter le Coran il faut commencer par dire : je demande la protection d’Allah contre le diable banni -al Isti’ada- : < Lorsque tu lis le Coran, demande la protection d’Allah contre le diable banni > [16:98].

30- L’obligation d’écouter attentivement la récitation du Coran et d’observer le silence que ce soit dans la prière (derrière l’imam) ou durant la prêche du vendredi conformément aux paroles Divines suivantes : < Et quand on récite le Coran, prêtez-lui l’oreille attentivement et observez le silence, afin que vous obteniez la miséricorde (d’Allah) > [7:204]. Ceci signifie : quand on récite le Coran, écoutez-le attentivement pour comprendre le sens des versets et observez le silence qui vous permet de méditer dessus afin que vous obteniez la miséricorde de votre Seigneur.
[Voir le livre d’exégèse de Tabari]

Résumé:

Les qualités du Coran sont nombreuses, Allah l’a décrit comme suit : < C’est un Livre souverain (inattaquable) le faux ne l’affecte ni de devant ni de derrière. C’est une descente venue du Sage, du Glorifié > [41:41-42]. Le Messager d’Allah  sal Allah alayhi wa salam dit de lui : « Je vous ai laissé deux choses après quoi vous ne vous égarerez pas (si vous vous y attachez) : le livre d’Allah et ma voie (sunna) et ils ne se sépareront qu’après être présentés devant moi quand je serai près du bassin (le Jour de la Résurrection) ». [authentique, rapporté par Al Hakim]
Gladstone (ancien premier ministre de la Grande Bretagne) a dit : Tant que le Coran existe, l’Europe n’a aucune prise sur l’Orient Islamique
.




.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minbar-al-quran.forum-actif.net
 
PARMI LES QUALITÉS DU SAINT CORAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le saint coran en flash
» Telechargez le Saint Coran (Arabe/Français)
» Hadith sur la lecture du saint Coran
» Lire le Saint Coran en 03 JOURS !
» ( Le Saint Coran ) Des Récitations de Haute Qualité

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Al Qur'an al Karim - القرآن الكريم :: Divers articles au sujet du Coran مواضيع مختلفة حول القران-
Sauter vers: